Club Wargames et jdr de la MJC de Lambres

Forum du club
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 TERRA FORMATA (monde indépendant)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MisterLaulo
Admin
avatar

Nombre de messages : 233
Age : 50
Localisation : CROIX
Date d'inscription : 13/12/2009

MessageSujet: TERRA FORMATA (monde indépendant)   Ven 14 Sep 2012 - 22:22

Terra Formata


Coordonnées : (75765,35348,4099)

Nom du système (si différent) : -
Type d'étoile : K1VI (naine jaune-orangée)

Nombre de planètes : 5

Autres planètes notables : néant
TF I est une petite planète chauffée à blanc par le soleil de Terra Formata
TF III, IV et V sont des géantes gazeuses
Un champ d'astéroïdes entre Terra Formatta et TF III

Diamètre (T) : 11 053 km (5)
Gravité (G) : 0.85 G
Océanographie (O) : 66 % (6)
Atmosphère : 35 (très pure, taux d'oxygène un peu ténu pour des standards humains)
Satellites : 3 (Sentinelle 1 et Sentinelle 2 ne sont que de gros astéroïdes captifs ; Sélène est par contre un petit planétoïde de type lunaire sur lequel est installé une base permanente de l'Armée).
Population : 83 500 000 habitants
NT : 6

Ressources : extraction minière et hydrocarbures, produits agricoles, tourisme, enseignement supérieur...

Type de civilisation : impériale

Le mode de gouvernement local, basé sur le Conseil de Syndic est toutefois particulier.

En effet, le système politique de Terra Formata n'est pas démocratique : le pouvoir est aux mains des actionnaires du Syndic qui regroupe toutes les personnes morales ayant financé, en dehors du cadre impérial traditionnel, la terraformation de la planète. Vu l'ampleur des sommes en jeu et la durée des travaux, il s'agit de grands acteurs institutionnels, principalement les Guildes, qui ont trouvé là un intéressant champ d'expériences de leur capacité d'autonomie ; on trouve aussi dans le Syndic, de très grands groupes privés (notamment touristiques) et quelques groupes politiques ou ethniques aux ambitions plus tortueuses mais qui tous, apprécient de posséder un pouvoir sans partage sur leur "enclave" (région qu'ils administrent directement).

La population de Terra Formata se développant, n'étant plus forcément et automatiquement liée aux groupes composant le Syndic, certains habitants réclament une réforme du système politique afin de supprimer les pouvoirs des membres du Syndic et de lui substituer un système démocratique libéral plus classique avec vote, droit d'occuper des fonctions décisionnelles par les citoyens... Ce mouvement est minoritaire pour l'instant, mais il se développe assez rapidement.

_________________
La différence fondamentale entre la Réalité et la Fiction, c'est que la Fiction ce doit d'être logique...


Dernière édition par MisterLaulo le Ven 14 Sep 2012 - 22:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MisterLaulo
Admin
avatar

Nombre de messages : 233
Age : 50
Localisation : CROIX
Date d'inscription : 13/12/2009

MessageSujet: Capitale planétaire : PROTON   Ven 14 Sep 2012 - 22:25

Ex-capitale planétaire : PROTON, la ville déchue.

La grande cité de Proton est tout simplement la première implantation permanente réalisée sur Terra Formata alors que la planète n'était encore qu'en cours de processus de terraformation. C'est donc depuis Proton que partirent pendant des décennies les missions de contrôle et d'activation des différents procédés connus de la seule Loge pour transformer une boule de pierre et de métal en havre de vie ! Dès que les conditions le permirent, c'est aussi de cette ville que furent lancées les premières expéditions d'exploitation des ressources, notamment minières, de la planète.

De ce glorieux passé, Proton n'en porte plus que des traces : tout indique dans l'architecture et la conception du centre-ville que celui fut destinée autrefois à affronter des conditions de survie difficiles. Il fallait en effet que les bâtiments de la ville soient conçus pour être hermétique et pour protéger leurs occupants des radiations. Le centre de Proton a donc un aspect très particulier et pour tout dire assez sinistre : les grands immeubles fonctionnels mais peu esthétiques, le plus souvent complètement aveugles ou presque, y cotoient des centres commerciaux souterrains, le tout relié par une série de galeries... Bien sûr, au fil du temps, la vie devenant plus aisée sur la surface de Terra Formata, des ouvertures furent pratiquées dans ce bloc hermétique, quelques nouveaux bâtiments, plus riants, virent le jour... mais tout cela était peu de choses pour rendre le centre-ville agréable.

Aujourd'hui, Proton a connu un sérieux déclin (environ 3 millions d'habitants) au profit de la nouvelle capitale, Emporion Magna. Sur le plan de l'urbanisme toutefois, Proton a connu une évolution assez semblable à sa rivale... mais sans que cela soit concerté ou planifié ! En effet, les habitants de Proton, dès que cela fut rendu possible par les conditions de vie et la présence de bulles antigrav en grand nombre, préférèrent s'installer en périphérie de la ville, parfois même fort loin, plutôt que dans un centre triste et déclinant. Petit à petit, ce dernier se vidait de ses habitants au fur et à mesure que la périphérie s'étendait sur plusieurs dizaines de kilomètres d'un interminable paysage d'habitats pavillonnaires et de coquets jardinets.

Pour régler le problème d'un centre-ville tombant en ruines et de toute façon désert, le Syndic a plusieurs fois envisagé de le raser purement et simplement pour y réaménager un centre plus fonctionnel basé sur l'expérience réussi de Emporion Magna (spatioport + zone commerçante). Mais le coût de l'opération, la relative proximité de la capitale en plein développement et surtout les nombreuses voix s'opposant à cette atteinte au patrimoine de Terra Formata, ont fini par enterrer proprement ce projet.

Pendant ce temps, toute une faune de miséreux, de marginaux et déviants, d'aventuriers voire de délinquants en fuite est venue donner une nouvelle vie au centre-ville de Proton. En investissant le plus souvent illégalement les bâtiments abandonnés du centre, en leur redonnant à leur façon une seconde jeunesse, ils ont créé à Proton un centre-ville certes beaucoup plus dangereux mais aussi autrement plus intéressant et vivant qu'à Emporion Magna ou dans toute autre cité de Terra Formata. On dit d'ailleurs que tout peut se trouver à Proton...

_________________
La différence fondamentale entre la Réalité et la Fiction, c'est que la Fiction ce doit d'être logique...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MisterLaulo
Admin
avatar

Nombre de messages : 233
Age : 50
Localisation : CROIX
Date d'inscription : 13/12/2009

MessageSujet: Emporion Magna   Ven 14 Sep 2012 - 22:40

Emporion Magna, la nouvelle capitale

Cité commerçante construite autour du principal spatioport de Terra Formata, Emporion Magna est considérée par le Syndic comme la capitale planétaire. Ce titre n'a rien d'officiel mais le choix de Emporion Magna comme lieu de résidence de plusieurs institutions dont le Conseil d'Administration planétaire a prouvé la nette préférence du Syndic pour cette cité neuve plutôt que pour l'historique Proton. Depuis, les fonctions métropolitaines de la cité, notamment le trafic de son spatioport, ont fini par ériger la ville à ce rang honorifique de capitale. Aujourd'hui, avec 4.5 millions d'habitants, l'agglomération est devenue la première de toute Terra Formata.

Ville neuve, Emporion Magna a été bâtie littéralement AUTOUR de son spatioport. En effet, la ville obéit à un schéma de construction pensé par ses promoteurs (le Syndic, principalement) et qui peut grossièrement être décrit en une succession de cercles concentriques :

- Le premier abrite donc le spatioport avec ses terminaux, pistes de décollage mais aussi zones de stockage innombrables

- Le second ceinture le spatioport d'un vaste quartier entièrement dédié à l'activité commerciale : import/export interstellaire ou petit commerce de détail s'y côtoient avec le seul soucis d'un double accès au spatioport et à la population des banlieues ; ce quartier aux ruelles tortueuses et aux néons agressifs, que certains appellent simplement le "souk", donnent son sens véritable au nom de la ville elle-même.

- Le troisième cercle s'étend bien au-delà des précédents, à près de 10 km du spatioport ; vaste zone verte constellée de pistes d'atterrissages pour bulles et de bâtiments à l'architecture audacieuse, ce cercle mélange quartiers résidentiels de standing et bâtiments officiels. Parmi ces derniers, on compte notamment le gigantesque campus de la Haute Ecole d'Ingénierie Planétaire de la Loge Tekno ou encore la pyramide antigrav servant de siège social un peu tape-à-l'oeil au Syndic. C'est aussi dans ce quartier, parfois à plus de 10 km les uns des autres que se trouvent les différentes représentations des Guildes ou encore l'Ambassade Impériale.

- Le quatrième et dernier cercle qui s'étend encore sur plus de 50 km offre à perte de vue des logements individuels esthétiquement intégrés aux espaces verts... au point de rendre imperceptible la limite de la ville qui finit par se perdre dans la campagne environnante de la grande île de Belize ! On trouve aussi bien sûr dans ce dernier cercle à intervalle régulier les commerces et services de proximité qui permettent aux habitants de ne pas avoir à se rendre au "souk" sans nécessité absolue.

Un des indices pour savoir où s'arrête Emporion Magna est de regarder le ciel : lorsque le flux aérien des bulles se fait moins dense, c'est que l'on est à la campagne ! En effet, la construction "horizontale" de la ville n'est viable qu'à partir du moment où l'on dispose d'une bulle personnelle. Les habitants pauvres de la ville connaissent eux l'enfer des transports collectifs aériens : rater son bus antigrav vous condamne à marcher à travers les jardins pendant des km !

La région autour de Emporion Magna est une vaste île semi-aride ayant reçu le nom de Belize. En dehors d'une agriculture très hitech intégrée au 4ème cercle et servant à proposer des produits frais aux habitants, l'île est fort peu exploitée. Sans attrait véritable, elle a été imparfaitement terraformée : la majeure partie de sa surface a donc l'aspect d'un désert minéral jaune pâle parsemé d'une maigre végétation.

_________________
La différence fondamentale entre la Réalité et la Fiction, c'est que la Fiction ce doit d'être logique...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: TERRA FORMATA (monde indépendant)   

Revenir en haut Aller en bas
 
TERRA FORMATA (monde indépendant)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mandat kont Aristide - No DYOL to talk!
» [14 CAEN][27/28 mars 2010][Apo] La bataille de Corvus Bridge
» FdP gratuit sur un site bien connu jusqu'au 31/05
» Nains 500 points
» [PV] Le cerveau et les muscles.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Club Wargames et jdr de la MJC de Lambres :: "Play by forum" :: EMPIRE GALACTIQUE :: L'ALMANACH DES MONDES ET PLANÈTES-
Sauter vers: